Les origines de l'Ikebana.

Ikebana vient de ikeru vivre ou faire vivre et de hana ou bana la fleur.

L'Ikebana est l'art de faire vivre les fleurs; de leur donner une seconde vie.

L'Ikebana constitue une forme raffinée d'arrangement floral dont l'origine remonte au 7ème siècle, époque où fut introduite au Japon la coutume, venue de Chine par la Corée, d'offrir des fleurs au Bouddha Sâkyamuni. Aussi, l'influence du bouddhisme permet-elle d'expliquer la dimension spirituelle que revêt cet art. A la base, on trouve l'idée résumée dans la formule : "le ciel, l'homme, le terre", d'une fusion complète avec l'univers. De nos jours sont représentées plusieurs écoles dont les plus importantes sont celles de Ikebono, Ohara et Sogetsu.

 

La maîtrise de l'Ikebana jouait un rôle essentiel dans l'éducation artistique et la culture des jeunes filles japonaises.

En 1462, le grand maître Ikebono Senkei formula les premières règles de l'ikebana. Il est considéré aujuord'hui comme le véritable fondateur de la doctrine.

Entre 1336 et 1568, l'Ikebana devint un art en soi et n'est plus considéré comme une pratique religieuse.

A la fin du 19ième siècle, les écoles se diversifient et l'on commence à utiliser des fleurs occidentales.

Unshin Ohara invente le moribana.

De nos jours, l'Ikebana est pratiqué indifféremment par les hommes et les femmes.

Dépassant les limites du tokonama que lui imposait la tradition, l'Ikebana est entré dans notre monde moderne et agité en jouant un rôle créatif et apaisant.

Tel arbre, telle branche, tel brin d'herbe expriment par leur forme toute la beauté de la nature que l'on découvre différemment dès que l'on étudie l'Ikebana.

Pour l'enseigner, il est nécessaire de posséder un diplôme délivré par l'école.

Au Japon, les écoles d'Ikebana sont dirigées de manière héréditaire. Le grand maître est le Iemoto.

 

L'Ikebana de l'école SOGETSU

 

L'école Sogetsu a été créée en 1927 par Sofu Teshigahara. Il lui donna ce nom :

"l'école des herbes et de la Lune". So signifie les plantes et Getsu la Lune.

C'est Akana Teshigahara, la petite fille de Sofu qui est l'actuelle Iemoto.

Elle a succédé à son père Hiroshi, grand cinéaste et sculpteur de renom qui lui même avait succédé à sa soeur Kasumi.

L'Ikebana de l'école Sogetsu repose sur l'idée qu'il peut être créé n'importe quand, n'importe où, par n'importe qui dans n'importe quelle partie du monde et avec n'importe quel matériau.

Le principe de base Sogetsu est : "l'Ikebana reflète la personne qui l'a composé".

L'école Sogetsu demeure toujours en évolution, en utilisant de façon vivante les éléments de notre époque. L'Ikebana de Sogetsu a ses règles mais ces règles doivent être appliquées souplement.

 

La pratique de l'Ikebana de l'école Sogetsu commence par un enseignement classique. Les élèves sont formés aux techniques de base par l'apprentissage des variations. Lorsque ces techniques sont acquises, les élèves guidés par leur maître peuvent réaliser des compositions de "style libre".

Dès les premières leçons d'Ikebana, les étudiants se découvrent un talent artistique insoupçonné.

Les précieux moments passés parmi les plantes et les fleurs sont source d'harmonie, de sereine satisfaction et de  joies extrêmes. La pratique de l'Ikebana enseigne l'humilité et la patience.